Covid-19 - Coronavirus



Evolutions pour les établissements et services de santé et médico-sociaux liées à la fin des régimes d’urgence sanitaire au 31 juillet 2022
COVID-19 - DGS - Urgent n° 2022-69

Conséquences sur le port du masque dans les établissements et services de santé et médico-sociaux :

... les chefs d’établissement conservent la faculté de rendre obligatoire le port d'un masque de protection pour les personnes d'au moins 6 ans.

Cette obligation du port du masque peut aussi être mise en œuvre pour les seuls locaux accessibles aux patients dans :

  • 1° Les lieux d'exercice des professions médicales mentionnées au livre Ier de la quatrième partie du code de la santé publique, des professions mentionnées au livre III de la même partie (auxiliaires médicaux), ainsi que des professions de psychologue, d'ostéopathe, de chiropracteur et de psychothérapeute ;

  • 2° Les pharmacies d'officine mentionnées à l'article L. 5125-1 du code de la santé publique ;

  • 3° Les laboratoires de biologie médicale mentionnés à l'article L. 6212-1 du même code.

Le port du masque reste OBLIGATOIRE, à partir de 6 ans, dans les établissements de santé et médico-sociaux ainsi que dans les lieux d’exercice des professionnels de santé.
Lire le Communiqué de presse :      file_downloadCommuniqué 12 mai 2022  
Lire la liste des établissements définis par le Gouvernement : file_downloadLieux où le port du masque reste obligatoire

Point épidémiologique COVID-19 du 23 décembre 2021
lire

Chers Confrères,

Vous pouvez contribuer à la lutte contre le SARS-CoV2, en informant vos patients que leurs informations personnelles seront précieuses, par exemple pour vérifier que les anticorps détectés sont bien protecteurs, ou que la vaccination s’accompagne bien dans la vraie vie de la réduction du risque de la maladie COVID attendues d’après les résultats des essais cliniques.

Il suffit qu’ils s’enregistrent sur la plateforme dédiée https://COVID3S.ME. Les informations qu’ils saisiront seront utilisées de façon complètement anonyme, dans des objectifs purement scientifiques, détaillés dans le protocole accessible sur le site dédié https://COVID3S.FR. Leur adresse mail ne sera utilisée par l’équipe du registre que par des messages automatiques pour améliorer la qualité des données saisies et les compléter. Elle ne sera dévoilée à quiconque, et ne servira que pour les besoins de la recherche contre le virus. Le registre est promu par les Hospices Civils de Lyon, et financé par le ministère de la Santé. Il est autorisé par la CNIL et le CPP.

A ce jour (23/12/20) les participants sont éligibles s’ils ont fait un ou plusieurs tests diagnostiques pour la COVID, quelle que soit la date, quelle que soit la nature, quel que soit le résultat. Demain, tous les Français pourront participer, qu’ils aient fait un test ou non, notamment afin de pouvoir suivre la vaccination.

Bien sûr, vous pouvez vous-mêmes vous enregistrer, ainsi que vos proches.

Faisons tous de nos informations personnelles un outil de lutte contre la COVID !

L’équipe de coordination COVID3S

L’Assurance Maladie a ouvert un nouveau téléservice pour poursuivre la lutte contre l’épidémie : 

Lister mes cas contacts


Il permet à toute personne testée positive au Covid-19 de lister ses cas contacts en ligne en l’aidant à identifier sa période de contagiosité et les situations à risque.

Accessible sur internet, 24h/24 et 7 jours sur 7, le remplir prend une dizaine de minutes maximum.

Grâce à ce nouveau téléservice, l’Assurance Maladie pourra adresser très rapidement et directement des consignes sanitaires personnalisées à ces personnes contacts, notamment au regard de leur statut vaccinal.

Cette démarche les aidera également à organiser plus facilement leur prise en charge (test, arrêt de travail…). En effet, une fois enregistrées dans la base de données « Contact Covid » de l’Assurance Maladie, grâce à la déclaration effectuée par la personne positive, ces personnes contacts pourront plus facilement bénéficier de la prise en charge des tests de dépistage et, en cas d’impossibilité de télétravail, demander un arrêt de travail sur le site declare.ameli.fr.

Le téléservice « Lister mes cas contacts » s’inscrit dans la continuité du site « Briser la chaîne » développé en novembre 2020 en partenariat avec l’ONG Bayes Impact et utilisé pendant toute l’année 2021.

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a mis en place un dispositif spécifique permettant aux Français de l’étranger vaccinés avec l’un des vaccins reconnus par l’agence européenne des médicaments (AEM) ou leurs équivalents d’obtenir un passe sanitaire valable sur le territoire français et dans l’espace européen. La marche à suivre est sur cette page : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/actualites-du-ministere/informations-coronavirus-covid-19/coronavirus-declarations-et-communiques/article/communique-passe-sanitaire-pour-les-francais-de-l-etranger-et-leurs-ayants



Les HCL proposent plusieurs solutions pour les tests, destinés aux médecins : flyer

forwardTests rapides antigéniques : ce qu'il faut savoir

forwardFiche : Réponses rapides dans le cadre de la Covid-19 / Prise en charge à domicile des patients atteints de la Covid-19 et requérant une oxygénothérapie

forwardRecommandations de la SFP et du CNP de Pédiatrie : COVID19 et écoles Propositions de la Société Française de Pédiatrie   


 forwardNote du COSV 18 Février 2021 : Vaccin Astra Zeneca




 

languageAmeli.fr : extention du téléservice aux personnes à risque élevé
languageCoronaclic  : toutes les informations utiles pour le médecin généraliste   
languageCovidetmoi  : outil d'aide au suivi des patients suspectés être atteints de la COVID-19 en lien avec leur médecin traitant, porter des projets de recherche associés : actuellement l'étude PROCOSECO   Nouveau
languageLes réseaux des Urssaf et des services des impôts des entreprises prennent des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises
languageMinistère des Solidarités et de la Santé
languagePoints de situation, questions-réponses, interviews d'experts... tout savoir sur l’infection au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, en France et dans le Monde
languageSite du Gouvernement